france   English
Actus du moment

Newsletter
S''inscrire Se désinscrire

Vidéos des 20 propositions
1. Faire de la fonction sociale de l’entreprise une priorité stratégique : inciter et contraindre 2. Organiser la société commerciale à partir du projet d’entreprise plutôt qu’à partir du profit 3. Pour un contrôle indépendant, financier et extra-financier, des entreprises 4. Intégrer les impacts environnementaux et sociaux des entreprises dans l’analyse financière et dans l’investissement 5. Valoriser le salariat pour redonner sens à l’entreprise 6. Pour une formation, initiale et continue, à l’éthique 7. Climat : vers une économie européenne à faible intensité carbone 8. Pour un financement volontariste de la transition énergétique 9. Restaurer la fonction première des marchés à terme de matières premières 10. Pour une finance au service de l’économie 11. Mettre fin à certaines dérives des marchés financiers 12. Réguler les fonds de pension pour sauver les retraités européens 13. Désamorcer la guerre numérique et accélérer l’innovation utile 14. Pour une comptabilité sociétale et environnementale 15. Pour une fiscalité déterritorialisée des multinationales 16. Vers des outils de mesure de l’optimisation fiscale 17. Instaurer des taxes globales 18. Pour une taxe européenne, écologique et sociale 19. Réformer la BCE pour sauver la zone euro 20. Pour une économie verte, équitable et pluraliste



Proposition 11


Améliorer le contrôle des risques

Henri Afman

  1. Favoriser les carrières des contrôleurs des risques qui feraient des aller et retour avec le front office*.

  2. Le front office* doit impliquer les analystes des services de risques le plus en amont possible, notamment lors de nouvelles transactions, de nouveaux produits ou modèles.

  3. Le régulateur doit encourager les banques qui développent des modèles innovants. Actuellement, en ce qui concerne les VaR de marché, le régulateur multiplie les VaR des banques par un coefficient situé entre trois et quatre. Nous proposons que ce facteur aille de un cinq.

  4. Promouvoir l’usage de modèles dont les lois des variables sous-jacentes sont estimées au regard de leurs variations les plus récentes. À côté de ces modèles, des stress tests* complèteraient la batterie d’indicateurs de risques destination du management.

  5. Remplacer la Value-at-Risk* par un autre indicateur, par exemple l’espérance des pertes au-del d’un certain seuil (expected shortfall*).

  6. Le management des banques doit développer une politique des risques explicite : définir les types et les quantités de risques que l’entreprise est prête assumer, et les répartir entre les unités opérationnelles. Un document formel, régulièrement actualisé, doit matérialiser cette volonté.

5 contributions

  Le rôle clé de la direction générale dans le pilotage du risque

Par Christian Jimenez
Président IMENE Investment Partners et Regional Director pour le France de PRMIA (Professional Risk Managers’ International Association)

Dans les grandes lignes, je partage les 6 propositions qui sont formulées pour améliorer le contrôle des risques, mais je voudrais insister sur deux aspects : - la responsabilité de la direction générale de l’établissement, - la …   Lire la suite

  Pour un contrôle renforcé et indépendant des risques financiers

Par Michel Petitprez
Consultant formateur spécialisé dans la lutte anti-blanchiment; a travaillé dans la banque en France et l’étranger en financements internationaux, audit interne et risk management

La crise financière actuelle impose une remise en cause des systèmes actuels de contrôle des activités financières, comme le suggèrent les auteurs des propositions 2 et 11 de l’ouvrage. Sont ainsi avancées des suggestions qui concernent …   Lire la suite

  Genèse d’un risque

Par Thierry Gainon
Responsable du contrôle des risques PRO BTP Finance

Etant actuellement responsable du contrôle des risques chez PRO-BTP FINANCE, société de gestion (coté « client ») du groupe PRO BTP, et ayant jusqu’alors effectué ma carrière en front-office de banques (coté « fournisseurs »), en …   Lire la suite

  Evolutions des modèles de risque

Par Philemon
Spécialiste de la mesure et de la gestion des risques de marché et de crédit, en charge de l’ingénierie des risques d’une banque de finance et d’investissement.

Les allers retours entre le front office et les services de risque sont souhaitables dans l’absolu. Dans la réalité ils devraient être clairement encadrés: les services de risques ont accès un grand nombre d’informations confidentielles …   Lire la suite

  Ségrégation des tâches, jusqu’ quel point ?

Par TomP
financier

Le mode de fonctionnement anglo-saxon (et plus spécialement américain) s’est largement diffusé, avec accélération du processus post 11 septembre. Notamment du coté des institutions financières, au titre de la ségrégation des tâches …   Lire la suite