france   English
Actus du moment

Newsletter
S''inscrire Se désinscrire

Vidéos des 20 propositions
1. Faire de la fonction sociale de l’entreprise une priorité stratégique : inciter et contraindre 2. Organiser la société commerciale à partir du projet d’entreprise plutôt qu’à partir du profit 3. Pour un contrôle indépendant, financier et extra-financier, des entreprises 4. Intégrer les impacts environnementaux et sociaux des entreprises dans l’analyse financière et dans l’investissement 5. Valoriser le salariat pour redonner sens à l’entreprise 6. Pour une formation, initiale et continue, à l’éthique 7. Climat : vers une économie européenne à faible intensité carbone 8. Pour un financement volontariste de la transition énergétique 9. Restaurer la fonction première des marchés à terme de matières premières 10. Pour une finance au service de l’économie 11. Mettre fin à certaines dérives des marchés financiers 12. Réguler les fonds de pension pour sauver les retraités européens 13. Désamorcer la guerre numérique et accélérer l’innovation utile 14. Pour une comptabilité sociétale et environnementale 15. Pour une fiscalité déterritorialisée des multinationales 16. Vers des outils de mesure de l’optimisation fiscale 17. Instaurer des taxes globales 18. Pour une taxe européenne, écologique et sociale 19. Réformer la BCE pour sauver la zone euro 20. Pour une économie verte, équitable et pluraliste





Contribution gnrale sur l'ouvrage

Pour alimenter un débat si bien lancé…

Par Henri Bourguinat

Economiste


Pour alimenter un débat si bien lancé, quelques points soumettre discussion éventuelle :

1) La titrisation ne gagnerait-elle pas être plus encadrée encore (proposition 7 et règle des 5%) ?

2) N’y aurait-il pas un autre modèle de banque promouvoir sur la base d’une re-spécialisation ?

3) Y a-t-il quelque chance d’évolution réelle tant qu’on n’aura pas modifié les règles de composition des conseils d’administration, en France particulièrement (endogamie et consanguinité public-privé excessive) ?

4) Avec le plan Geithner n’est-on pas en train d’assister une tentative de sortie de crise aux Etats-Unis qui ajouterait encore un étage la « fusée titrisation » (les hedge funds et les banques rachètent bon compte les créances toxiques qu’elles ont elles-mêmes générées) ?

5) Et puis plus fondamentalement, a-t-on quelque chance d’aboutir en confiant la réforme de la régulation ceux qui ont eux-mêmes causé la crise ? Vaste, question, certes !