france   English
Actus du moment

Newsletter
S''inscrire Se désinscrire

Vidéos des 20 propositions
1. Faire de la fonction sociale de l’entreprise une priorité stratégique : inciter et contraindre 2. Organiser la société commerciale à partir du projet d’entreprise plutôt qu’à partir du profit 3. Pour un contrôle indépendant, financier et extra-financier, des entreprises 4. Intégrer les impacts environnementaux et sociaux des entreprises dans l’analyse financière et dans l’investissement 5. Valoriser le salariat pour redonner sens à l’entreprise 6. Pour une formation, initiale et continue, à l’éthique 7. Climat : vers une économie européenne à faible intensité carbone 8. Pour un financement volontariste de la transition énergétique 9. Restaurer la fonction première des marchés à terme de matières premières 10. Pour une finance au service de l’économie 11. Mettre fin à certaines dérives des marchés financiers 12. Réguler les fonds de pension pour sauver les retraités européens 13. Désamorcer la guerre numérique et accélérer l’innovation utile 14. Pour une comptabilité sociétale et environnementale 15. Pour une fiscalité déterritorialisée des multinationales 16. Vers des outils de mesure de l’optimisation fiscale 17. Instaurer des taxes globales 18. Pour une taxe européenne, écologique et sociale 19. Réformer la BCE pour sauver la zone euro 20. Pour une économie verte, équitable et pluraliste





À propos de la proposition 8 — Transformer les dérivés de crédit en actifs dignes de confiance

Précisions sur les CDO

Par Norbert Freeman

Ancien vendeur de produits financiers (sales fixed income)


La création d’un clearer sur CDS est séduisante. Elle permet de réduire le risque d’enchevêtrement, qui a été si aigü au moment de Bear et de Lehman (il convient toutefois de noter que les acteurs ont largement réduit les positions dédoublées et le montant notionnel des CDS a diminué de plus de 50% depuis son peak 70 Trn USD). Surtout, elle permet de donner une seconde vie au CDS Single Name qui, je pense, conserve un intérêt économique.

Je ne suis en revanche pas convaincu par les autres propositions.
Pour faire court : * je pense que le marché du CDO et du CDS sur sous-jacent complexe est en partie mort ;

D’abord, ce système ne serait pas étanche car les employés sont « achetables » ; en outre, il est plus sain de structurer un produit en fonction des attentes des régulateurs et des “notateurs” tant que les possibilités d’arbitrage sont limitées. Dans ce sens-l , la double notation a produit des effets positifs.